Compte rendu de la journée AC Syndicate chez Ubisoft Québec

image1

CET ARTICLE EST RÉDIGÉ PAR MON AMI « VANOUCHOU » VIVANT À QUÉBEC !!

Hier était le grand jour pour le studio d’Ubisoft Québec, l’annonce du premier jeu AAA développé dans la capitale québécoise a été faite en grande pompe. Pour faire un peu de teasing, le logo de notre série adorée était projeté sur les édifices iconiques de la ville, le Capitole, le building d’Ubisoft Québec, et le logo du studio de leur 10 ans sur le Château Frontenac. J’ai bravé le froid et la pluie pour vous offrir ces quelques clichés exclusifs. (Je dois avouer que je m’attendais quand même à un peu plus que ça, comme des indices sur le jeu…).

À 11h45, j’étais donc convié pour GamerGen, en tant que journaliste, à cette conférence de presse. Sur le site, j’ai rédigé plusieurs articles (compte rendu de la conf, interview et preview) de façon objective et la plus neutre possible. Mais je tenais à en faire un compte rendu plus personnel et subjectif pour mon ami Sébastien !

Je dois dire qu’en tant que fan de la saga, j’étais aux anges, vivre cette annonce en direct avec tous les dirigeants du studio et pouvoir interviewer le staff m’a vraiment offert une expérience hors du commun. En tant qu’habitant de la ville de Québec, je suis aussi très fier qu’il soit développé dans ma ville plutôt qu’à Montréal. Le sixième épisode (c’est comme ça qu’il est indiqué dans la numérotation par le studio, Rogue est donc bien un spin-off et ne s’inscrit pas officiellement dans la lignée principale) a été dévoilé hier à midi, heure locale et 18h en France. On le nommait Assassin’s Creed Victory, eh bien il va falloir s’habituer au nom officiel, Assassin’s Creed Syndicate. Avant le départ, on me donne le dossier de presse du jeu avec toutes les informations quelques minutes en avance avant tout le monde ! Je commençais déjà à être fébrile à la lecture de ces documents… Le nom officiel du jeu, les héros, même la date de sortie, je savais dorénavant tout, j’étais dans le secret des Dieux :p (Je n’ai pas résisté à partager quelques infos avec Sébastien aussi pour lui faire partager cette expérience).

Les différents responsables du studio se sont succédé sur scènes, Nicolas Rioux (directeur d’Ubi Québec), François Palland (producteur du jeu), Marc-Alexis Côté (directeur créatif), ils nous ont présenté l’évolution du studio de Québec de sa création à aujourd’hui, ainsi que le nouvel Assassin’s Creed. Il y a maintenant 375 employés au studio, et plus d’une centaine sont attitrées à ce projet (voire même l’intégralité du studio pour aider à livrer à temps !) Le studio est allé chercher des professionnels partout dans le monde, il faut dire que travailler sur un tel jeu, ça motive à se déplacer ! L’hymne du studio est devenu « Unis par le jeu », tandis que le leitmotiv est le leadership. Pour Syndicate, l’accent a été mis sur la modernité, d’où l’époque de la Révolution Industrielle anglaise, et ils veulent nous donner un vent de nouveauté dans le gameplay et les mécaniques de la licence. Renouveler tout ça, et c’est pas un mal, il faut l’avouer !

Ensuite, ce fut les représentants du gouvernement québécois et de la ville qui se sont exprimés. Le ministre du travail Sam Hamad, de l’économie et de l’exportation Jacques Daoust ont mis vraiment en avant l’importance du secteur du jeu vidéo. Ils ont montré une véritable volonté à aider les studios de jeux à s’implanter au Québec. C’est du sérieux ! Ça change des discours en France où le jeu vidéo est souvent victime d’une mauvaise image (puérile ou violente), même si le gouvernement français actuel essaie de proposer une petite aide aux entreprises du jeu vidéo, on est encore très loin de ce que fait le Québec pour cela ! Un discours dont les ministres français devraient donc s’inspirer.

Après toute la présentation et les différentes bandes-annonces, nous avons pu poser des questions aux personnes sur place, et nous restaurer aussi (oh mon dieu, ils nous ont offert à manger vite, un scandale dans les médias ! On a même eu droit à une bière brassée spécialement pour les employés d Ubisoft, une bière exclusive donc, qui même pour un non amateur de bière comme moi, n’était vraiment pas désagréable au goût !) C’était vraiment agréable de pouvoir communiquer avec tout le monde comme si c’était un groupe d’amis (un gang de chum comme on dit au Québec !) Très accessibles, souriant, et on lisait l’excitation dans leur regard pour le lancement de leur jeu.

 

Après ça, nous avons eu droit à une présentation live sur PlayStation 4 d’une version pré-Alpha du jeu. Là, c’est du concret, on est pas sur un build tournant sur un PC survitaminé, c’est un devkit PS4 avec la DualShock 4 en main. Ce qui saute aux yeux, c’est une nouvelle fois l’environnement et les détails sur tous les bâtiments et l’atmosphère londonienne. C’est très beau ! Il y a certes une foule beaucoup moins dense que dans Unity, mais cette fois-ci, les routes sont occupées par des calèches et les prémices de l’automobile. Tout est vivant et les PNJ agissent avec plus de logique. Le gameplay a effectivement été repensé et bien amélioré. On grimpe très rapidement en haut des édifices grâce au launch-rope, et il nous permet aussi de nous en en servir comme tyrolienne pour aller d’un toit à un autre. Tout se fait naturellement en visant simplement avec L1. L’interface a été repensée, la carte est ronde et arbore sur le côté notre barre de vie, tandis que le coin haut gauche affiche maintenant nos objectifs. Les combats sont beaucoup plus brutaux, on se bat avec les poings (et un poing américain), les enchaînements sont fluides et nombreux et surtout très violents ! Mais on peut toujours être furtif, et assassiner nos cibles sans se faire repérer grâce à des fléchettes, couteaux, ou en utilisant des éléments du décor. On peut maintenant faire tomber des tonneaux sur nos ennemis, ou tirer sur des feux avec des fléchettes pour étourdir un groupe d’ennemis. Il y a maintenant des courses poursuites en véhicules, un tracé blanc nous guide tel un GPS, mais je sens que je vais rager encore ! Il y a un système de gestion de dégâts sur la carriole, mais elle est quand même capable de défoncer et arracher un poteau, mais bon, ça serait assez pénible si ça nous arrêtait net à chaque fois, cassant le rythme de la course.

Tout respire le Sherlock Holmes, que ce soit le look du héros Jacob, que les décors et les habits des gens. Les combats de rue rappellent également cette époque violente et il ne serait pas surprenant d’avoir une mission avec Jack The Reaper, selon moi ! Mais Jacob ne sera pas le seul personnage jouable, et Ubisoft a fait taire les mauvaises langues se plaignant du manque de personnage féminin dans Unity, puisque nous pourrons contrôler la sœur jumelle de Jacob, Evie. Nous pourrons jongler entre les deux à loisir pour les missions secondaires en open world, tandis que nous prendrons le contrôle de l’un ou l’autre suivant l’histoire racontée.

L’autre point important, c’est qu’il n’y aura aucun mode multijoueur, même pas de coopération, le studio préférant se concentrer uniquement sur le mode solo pour livrer une expérience de qualité (et donc éviter de nombreux bugs reliés à tout ça). On revient donc vraiment à l’origine de la franchise, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Après avoir dit au revoir à Connor qui garde l’entrée du studio, je suis rentré avec plein d’étoile dans les yeux et d’articles à écrire ! Le jeu s’annonce d’ores et déjà énorme, le gameplay est beaucoup plus sympas, et j’ai hâte d’en découvrir plus sur l’histoire.

Affaire à suivre le 23 octobre prochain sur PS4 et Xbox One et plus tard à l’automne sur PC (peut-être pour mieux réaliser le portage et l’optimisation). Souhaitons donc bon courage à Ubisoft Québec !!!

Un grand grand MERCI à mon ami Jérôme pour ce bel article et je suis touché part ton geste pour mon petit blog que je suis 😉 Amicalement .

LIENS GAMERGEN :

LIEN 1

LIEN 2

 

SHARE THIS POST

  • Facebook
  • Twitter
  • Myspace
  • Google Buzz
  • Reddit
  • Stumnleupon
  • Delicious
  • Digg
  • Technorati
Author: acbatjr View all posts by
Bonjour à tous. je suis un jeune homme de 36 ans, passionné comme beaucoup par le jeu vidéo, et depuis quelques années je me suis lancé dans une collection folle, mais intéressante qui touche la franchise de chez Ubisoft : Assassin's Creed. Je viens par ce site, vous proposer ma collection dédiée à la série, qui, j'espère vous plaira et vous fera passer de bon moments. Bonne visite à toutes et à tous !!

One Comment on "Compte rendu de la journée AC Syndicate chez Ubisoft Québec"

  1. Thomas 15 mai 2015 à 07:00 - Reply

    Super article qui me donne vraiment envie d’ajouter Syndicate à ma collection. Je suis aussi content de voir que mes pensées sont partagées par d’autres. Vive Ubisoft, vive Assassin’s Creed !

comment